Plus de pratiques agro-écologiques…

Des décennies déjà que nombreuses initiatives tentent de relancer ou de donner de vie à l’agriculture familiale dans nos milieux ruraux, mais les résultats à la hauteur des moyens investis se font toujours attendre.

Nombreux agriculteurs deviennent au fur des ans, une main d’œuvre d’exécution des activités ponctuelles des différents partenaires de développement ; tout en restant à l’écart du courant d’innovations que portent ces interventions.

Cette attitude se justifie, certes en partie, par le fait que ces interventions externes au milieu utilisent des moyens externes pour relancer une activité agricole qui devrait normalement se construire sur des ressources locales disponibles.

Certains ménages d’agriculteurs-éleveurs, accompagnés par Diobass, ont compris la nécessité de se rendre plus autonomes, en dépendant de moins à moins des intrants externes ; tout en développement des modèles des pratiques agro-écologiques dans leur espace de vie.

Ces agriculteurs-éleveurs de Mushinga, Mulamba et Kakono dans le territoire de Walungu se regroupent de plus en plus en noyaux pour la promotion de l’agro-écologie dans leur milieu.

A travers des activités de terrain régulières, dans une collaboration toujours dynamiques ; Diobass tente de renforcer les capacités techniques de ces noyaux en attaquant à la fois le volet pratiques de terrain et formation des groupes en agro-écologie. Cette dernière se fait à travers les centres d’alphabétisation.

Cette initiative implique également le renforcement technique des établissements scolaires techniques agricoles de Muku à Kamisimbi et de Karaghwa à Mulamba.

Please share with

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *